Blason de Pont-d'Ouilly : “de gueules au pont de trois arches d'or sur une rivière d'azur où nage un poisson aussi d'or, surmonté d'un léopard du même”.
Bienvenue à Pont-d'Ouilly
Bienvenue à Pont-d'Ouilly
Calendrier et Manifestations

Histoire - Pont-d'Ouilly

Situation géographique, Routes et chemins, Le pont, Edifices religieux, Commerce et Industrie, Services publics et privés, Ecoles

Situation géographique

Le bourg est situé sur la route départementale D511, à 18 km à l'ouest de Falaise son chef-lieu de canton, et à 12 km à l'est de Condé-sur-Noireau.
La superficie de la commune est de 1.950 ha 17 a 78 ca pour un périmètre total d'environ 33,1 km.
Le département de l'Orne est limitrophe de notre commune sur une distance de 8,8 km.
Le point culminant est situé à une altitude de 252 mètres (Mont-Pitois), et le point le plus bas à 42 mètres (rivière Orne au nord).

Routes et chemins

Sur la carte réalisée par M. Cassini, trois chemins sont représentés sur le territoire de notre commune.
Le premier, connu sous le nom de "Grand Chemin de Bretagne", vient de Falaise et descend du bourg d'Ouilly-le-Basset vers l'Orne par ce qui est aujourd'hui le chemin du Roi ; passé le pont, il rejoint le bourg de Saint-Marc-d'Ouilly par le chemin de la Butte et se poursuit vers Le Fresne et Pontécoulant.
Le deuxième, commence au bas de la Valette pour aller rejoindre Saint-Christophe, puis Donnay et Cesny-Bois-Halbout.
Le troisième et dernier, part du bourg du Haut-d'Ouilly, traverse l'Orne au bateau de Rouilly et rejoint Condé en passant par Berjou.
D'autres grandes voies de communication régionales convergent vers Pont-d'Ouilly qui est donc un point de passage important sur l'Orne.

Le pont

Jusqu'au milieu du XIXe siècle, le pont possède huit arches. Une croix se trouve au milieu, et sert de limite à la fois aux deux paroisses et aux deux communes d'Ouilly-le-Basset et de Saint-Marc-d'Ouilly.
Des travaux de construction d'un nouveau pont ont lieu du 22 septembre 1849 au 14 mai 1851. Le mardi 5 octobre 1852, une importante crue de l'Orne emporte une partie du nouvel ouvrage.
La cinquième arche, dite de décharge, est construite après cet accident.
Lors des mois de juin et juillet 1944, le pont est bombardé à de multiples reprises ; il est finalement détruit le samedi 12 août 1944.
Dès le 19 août, les troupes anglaises dressent un pont Bailey baptisé Jacqueline Bridge.
La reconstruction du pont actuel débute en juin 1947 et, le 17 mai 1948, M. Marcel Guyon, maire de notre toute nouvelle commune, l'inaugure officiellement.

Edifices religieux

Pont-d'Ouilly offre à ses visiteurs quatre édifices religieux :

  • l'église Sainte-Thérèse dans le centre, a été construite à partir de 1925 sur le lieu même où se tenait jusqu'à cette époque une chapelle du XIIe siècle ; bénie le 11 juillet 1926, elle devient, le 16 octobre 1932, la première église consacrée à Sainte-Thérèse.
  • l'église Saint-Jean-Baptiste à Ouilly-le-Basset, a remplacé vers 1860 une vieille chapelle normande.
  • l'église Saint-Médard à Saint-Marc-d'Ouilly, date de 1889 et a remplacé une vieille église édifiée au XIIe siècle ; à l'intérieur, une statue en orme massif représente Saint Roch ; elle est portée en procession lors du Grand Pardon annuel.
  • la chapelle Saint-Roch à Saint-Marc-d'Ouilly, fut édifiée à la fin du XVIe siècle et entièrement restaurée en 1933 ; à l'intérieur huit fresques admirables, dues à Maurice Le Scouezec, représentent la vie de Saint Roch ; un pèlerinage à lieu chaque année à cet endroit le dimanche qui suit le 15 août : c'est le Grand Pardon de Saint-Roch.

Commerce et Industrie

La vieille Halle, incendiée en 1824 et reconstruite en 1826, est jusqu'au milieu du XXe siècle un lieu d'échange important pour toute la région : étaux de boucheries, grains, volailles, beurre, gibier et autres denrées de première nécessité y sont proposés.
Lieu de passage de l'Orne, Pont-d'Ouilly a également longtemps bénéficié d'une activité commerciale florissante : en 1901, pas moins de 75 commerces sont recensés.

Au XIXe siècle, nos anciennes communes profitent du développement régional de l'industrie du coton.
Plusieurs sites industriels sont ainsi exploités : La Pautiche, Saint-Christophe, Le Moulin-Neuf et deux établissements situés de part et d'autre du pont sur la rive gauche.

Services publics et privés

  • Chemin de fer : la ligne de Berjou-Pont-d'Ouilly à Caen est ouverte le 15 mai 1873; celle de Falaise à Berjou le 15 avril 1874, sa fermeture définitive a lieu le 3 novembre 1969.
  • Etude de notaire : toujours située sur la rive droite de l'Orne, elle est l'héritage direct des différents tabellionnages qui ont existé jusqu'au XVIIIe siècle.
  • Poste : la Poste aux chevaux est créée en janvier 1818 ; la Poste aux lettres suit trois ans plus tard, en juillet 1821. L'oblitération Petit-Chiffre est 2508, celle Gros-Chiffre est 2942. En 1881, suite à la mise en service du Télégraphe, le bureau de poste est transféré sur la route de Pont-des-Vers. Le Téléphone arrive à Pont-d'Ouilly en 1905 grâce à un financement privé.
  • Gendarmerie : une brigade à pied est créée à Ouilly-le-Basset le 25 août 1831. Suite aux destructions de 1944, la brigade est reconstruite route de Caen et occupée depuis le 15 décembre 1961.
  • Sapeurs-pompiers : dès le début du XIXe siècle, la Garde Nationale comporte une subdivision de sapeurs-pompiers. Cependant, ce n'est que le 25 février 1892 que la compagnie est officiellement créée.

Ecoles

En 1715, un collège de Jésuites existe à Pont-d'Ouilly. L'école d'Ouilly-le-Basset est construite en 1852, celle de Saint-Marc-d'Ouilly en 1877. Dans le bourg de Pont-d'Ouilly, l'école-mairie construite en 1883 est détruite le 16 août 1994. La première pierre du groupe scolaire actuel est posée le 12 avril 1953.

Valid XHTML 1.0 Transitional 0024997 Contact